Les noms d’oiseaux

 

LES  NOMS  D’OISEAUX

Etre policier, c’est savoir être insulté pendant sa  carrière. On parle de noms d’oiseau, et le terme « poulet  » n’est plus une insulte quand on en sait l’origine, à savoir l’existence de stands vendant des poulets au niveau de la Préfecture de Police actuelle en face de la cathédrale Notre Dame de Paris.  Un film s’appellera  » Tendre poulet » et le terme  devient finalement  « amical « . Les variantes étant « cot cot », etc…La nouvelle d’Anatole FRANCE appelée   » Crainquebille « , dontun film, montre comment à cette époque on allait en prison pour un outrage par insulte envers un policier.

 Le terme « flic » est toléré au fil du temps. Il vient d’un terme en ancien  français du 18° siècle,  « fligue », déformation de  « fliege » qui veut dire « mouche » en allemand ancien… »Mouche  » a été longtemps en français synonyme de « mouchard », celui qui dénonce, informe la Police, mais n’est pas  policier … Restif de la Bretonne, auteur prolixe sur les endroits chauds de Paris autour de l’époque révolutionnaire, était un mouchard et bénéficiait ainsi d’une liberté d’aller et venir particulière.

On va trouver  d’autres surnoms des « indicateurs », avec « condé, cousins, contacts, balances, barons,  »  etc…

Quand on observe les noms de famille, on se rend compte que les oiseaux ont été utiles pour nommer des familles  ; Pie, Lapie , Rossignol – nom bien connu des skieurs-, Mésange, Moineau, Aigle  qui donne Adler en allemand, Colomb(e), Pigeon, La caille, ,  Merle, Perdrix – nom d’un  directeur de la PJ, – Lalouette,Pivert, Lecoq  – mais pas Lecocq venant du vieux français   » Cocq, Cucq « , pour cuisinier…, ( d’où maître-queue, œuf-coque pour « cuit « , etc..).

Le nom « Hulot »  vient de crier de manière stridente…

–Une anomalie pour l’expression  » les hirondelles « . De belles photos montrent des policiers  par deux à bicyclette, dont la pèlerine vole au vent, faisant penser à l’origine de cette expression pour les policiers sur deux roues. Ce nom vient de la marque de la bicyclette  » Hirondelle « ,  fabriquée par Manufrance à St- Etienne. Ce vélo était lourd et solide. Noir, le tube relié à la selle bleu, blanc, rouge sur trois centimètres, je me souviens d’un collègue de mon père qui avait du mal à pédaler sur son deux-roues si pesant, qu’on aurait dit qu’il faisait du « sur place »…

–Le terme ilotier  est ancien. Sorti des stalags d’Allemagne, mon père fût ilotier à NANCY  dès 1946 ; Des années plus tard, il devint « hirondelle », dans  un  service privilégié s’étant fait remarquer : lui a sauté dans un canal gelé en hiver pour sauver une femme suicidaire. D’autres ont réagi à un braquage. Je crois aussi que les anciens prisonniers de guerre ont bénéficié de bienveillance.

 — Je n’oublierai jamais, enfant, quand mon père remontait son hirondelle  dans notre appartement en premier étage, car il allait au Commissariat avec sa bécane, mais attention aux voleurs…

                            Dominique BAGUET