L’éditorial

Après les crises sociales, les crises sanitaires.

Décidément, rien ne nous est épargné !…

Après la crise des «gilets jaunes», fin 2018- début 2019 et les conflits sociaux fin 2019 ayant entrainé une gigantesque grève dans les transports en commun contre la réforme des retraites, voilà maintenant l’épidémie du COVID-19 (Coronavirus) qui touche de plein fouet le France et beaucoup de pays dans le monde.

Nous nous préparons à vivre des moments difficiles pour le moral de la population, avec des restrictions importantes à prévoir : événements majeurs annulés ou reportés, écoles ou crèches fermées, rassemblements interdits ou limités, etc…

L’objectif gouvernemental est bien de retarder l’évolution vers la phase trois, somme toute inéluctable, qui concrétiserait le passage à une épidémie proprement dite.

Il va falloir sans doute se préparer à réduire nos déplacements, que ce soit dans les régions en province ou bien au siège à Paris, surtout dans les transports en commun.

Rien n’est simple pour une association comme la nôtre, qui implique des contacts humains réguliers.

Nous attendons de rencontrer en audience le nouveau directeur générale de la Police nationale, Monsieur François VEAUX, avant de renouveler un entretien avec le conseiller technique du ministre de l’Intérieur.

Notre site internet est en chantier pour le rendre plus attractif et ludique. Dès qu’il sera opérationnel, nous projetons de nous faire connaître sociaux, de manière maîtrisée.

Quelques jeunes retraités viennent de venir renforcer la gouvernance de certaines sections en souffrance par manque de volontaires pour en assurer le bon fonctionnement.

C’est très encourageant pour l’UNRP, et nous nous réjouissons de les accueillir. Nous leur souhaitons une excellente réussite dans leurs nouvelles fonctions.

Le contrat avec la régie publicitaire de notre magazine a été résilié et nous œuvrerons avec la nouvelle, sous une autre forme de fonctionnement pour éviter tout abus des démarcheurs.

Les publicités de nos partenaires institutionnels seront privilégiées.

Tout notre système informatique de gestion est en cours de réfection également, notamment en ce qui concerne les adhérents, les bienfaiteurs et les réservations à Cavalaire ou Hyères avec possibilité de régler en ligne par carte bancaire.

Beaucoup de changements administratifs dans la perspective d’améliorer la gestion financière et pratique de notre association.

Bien cordialement.